Alès : des animaux torturés dans un abattoir

A Alès, une petite ville située dans le département du Gard, un abattoir a été fermé ce 15 octobre pour torture d’animaux.

Grâce à l’association de défense des animaux, L214, le maire de la ville a pu voir l’horreur de cet abattoir grâce à une vidéo sur internet. L’association a filmé en caméra cachée des bovins et des moutons saignés alors qu’ils sont conscients, des porcs entassés dans une cage qui descend dans une fosse où ils seront asphyxiés au CO2, un cheval apeuré, frappé avec un aiguillon électrique…

Suite à cela, l’association a porté plainte auprès du Procureur de la République d’Alès, et demandé la fermeture de l’abattoir à la préfecture.

Cet abattoir a été rapidement fermé par le maire de la ville.

  

En tant que consommatrice de viande, je m’intéresse à la provenance de ce qui est dans mon assiette, à la manière dont les animaux ont été abattus.

La fermeture de cet abattoir nous montre que la vérité commence à éclater au grand jour, que des associations ou des médias nous informent de plus en plus sur cet élevage intensif. Récemment, on a découvert un élevage de vaches à hublot, une pratique complètement absurde, permettant de mieux observer et étudier leur digestion.

J’ai vu passer bien trop d’articles sur ce sujet pour rester indifférente à cela.

Je ne dis pas qu’il faut arrêter de consommer de la viande, seulement réfléchir sur notre manière de consommer, et être conscient de ce qui se cache derrière nos assiettes.

Ces animaux vivent un enfer au quotidien, ils sont arrachés à leur mère dès leur naissance, vont vivre entassés les uns sur les autres, sans lumière, sans voir l’extérieur, vont être gavés pour grossir plus vite, puis vont être abattus d’une manière atroce, tout en étant conscient.

Il faut soutenir les éleveurs locaux, qui eux respectent leurs animaux. Ces animaux sont tués pour notre consommation, ce sont des êtres vivants qui ressentent les mêmes douleurs que nous, humains, alors pourquoi leur faire vivre un enfer ?

M. A., 2GT07

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Marie Laguerre harcelée et frappée dans Paris

Marie Laguerre, une jeune femme de 22 ans s'est fait violemment agresser par un homme dans le 19e arrondissement à Paris.

L’homme lui aurait fait des avances en sifflant, lui adressant des gestes obscènes. Suite à cela, la jeune femme aurait donc répondue « ta gueule ! ». Par revanche, il lui aurait lancé un cendrier avant de la frapper au visage devant plusieurs témoins qui étaient attablés à une terrasse.

Afin de dénoncer le harcèlement de rue, Marie Laguerre a partagé la vidéo de la caméra de surveillance de son agression sur facebook. Cela a provoqué une grande indignation.

Une enquête a été ouverte auprès du parquet de Paris pour violence avec une arme et harcèlement sexuel.

La jeune femme a reconnu son agresseur, un homme de 25 ans, lequel a été arrêté le 27 août 2018 et emprisonné pour six mois ferme.

Source : L’EXPRESS

Je pense que ce fait divers a été vite médiatisé sur le moment mais a été trop vite oublié. C’est pourquoi je trouve important d’en reparler afin de dénoncer un fait qui perdure encore aujourd’hui et qui empire. Il est inadmissible de traiter une femme de la sorte.

Les choses doivent changer ! On ne peut pas rester là sans rien faire et à subir ces harcèlements de rue ainsi que ces agressions morales ou même physiques quotidiennement. Les femmes se sont battues pour obtenir le droit de vote, le droit de conduire, le droit de divorcer etc… Le droit d’ETRE INDEPENDANTE ! Aujourd’hui beaucoup d’entres elles se font insulter ou agresser.

Trouvez-vous ça normal ? Une grande partie des personnes préfèrent ne rien dire par peur, il faut cesser d’avoir peur et montrer enfin à quel point cette situation n’est plus possible.

En 2019, la femme est toujours décrite et utilisée comme un objet sexuel car depuis l’enfance les filles et les garçons sont conditionnées : on attend d’une petite fille qu’elle soit bien sage, bien discrète et on apprend aux petits garçons à se comporter comme des supers héros.

Nous naissons tous EGAUX mais où est cette égalité ? Aujourd’hui, il est temps de dire STOP !

Toutes ces femmes qui ont subi sont capables de dire NON ! A toutes leurs avances, leurs gestes obscènes, le harcèlement quotidien qui met à toutes ces femmes une pression horrible.

Aucune d’entres elles ne méritent cela.                                        

L. J., 2GT07