A 20 ans, Tom, originaire de Béziers, cherche à lever des fonds pour soutenir les 51èmes Olympiades Internationales de la Chimie, compétition mondiale réunissant les meilleurs jeunes chimistes.

 Tom

Quel est votre parcours ces dernières années ?

J’ai préparé mon bac S au lycée Jean-Moulin de Béziers entre 2014 et 2017 puis j'ai poursuivi par une prépa au lycée du Parc de Lyon où j'étudie actuellement.

Parlez-nous de cette compétition.

Elle réunit quatre-vingt pays. Chaque pays participant envoie une équipe de quatre chimistes de moins de vingt ans présélectionnés sur son territoire. Chaque élève va devoir passer une épreuve théorique (huit problèmes de chimie) et une épreuve expérimentale en laboratoire, longues chacune de cinq heures. Les meilleurs sont récompensés par des médailles comme aux Jeux Olympiques sportifs.

Pourquoi soutenez-vous ce projet en particulier ?

Pendant ma 1ère et ma Terminale S au lycée Jean-Moulin de Béziers, j'ai eu la chance de pouvoir suivre une formation de deux heures de chimie par semaine sur mon temps libre au sein du lycée. Le niveau enseigné était celui du post-bac. Durant mon année de Terminale, j'ai été présélectionné une première fois pour participer à un stage intensif d'entrainement d'une semaine sur Paris avec vingt-trois autres camarades. Mais à l'issue de cette semaine, je n'ai pas été sélectionné pour faire partie de l'équipe de France. J'ai donc réitéré ma participation l'année suivante, et cette fois-ci, j'ai pu me hisser au niveau requis pour représenter la France aux 50ème Olympiades Internationales de Chimie qui avaient lieu à Prague-Bratislava. 

Décrivez-nous votre expérience pendant cette 50ème compétition.

Très formatrice et enrichissante tant au niveau humain, culturel que scientifique. J'ai pu nouer des contacts avec de nombreux camarades de diverses nationalités, découvrir des coutumes et des habitudes différentes des nôtres... C'était exceptionnel. J'ai aussi dépassé mes limites intellectuelles. J'ai même remporté une médaille de bronze pour la France !

Vous participez de nouveau cette année ?

Oui et non ! C'en est fini côté élève compétiteur puisque j'ai plus de vingt ans. En revanche, la France accueille les 51èmes Olympiades en juillet 2019 à Paris. J'aide donc le comité d'organisation à recueillir des fonds pour que d'autres élèves comme moi puissent profiter d'un tel évènement. J’invite donc tous ceux qui le souhaitent à devenir parrain ou marraine d’un ou d’une jeune chimiste sur la plateforme Commeon qui recueille les fonds.

Votre prochain objectif ?

Intégrer une grande école. Peut-être l’Ecole Normale Supérieure pour devenir enseignant-chercheur et transmettre mon goût pour la chimie aux plus jeunes.

L. Garcia, professeur de Physique-Chimie