Le 11 octobre 2018, les élèves qui participent au prix Goncourt des Lycéens, du lycée Jean-Moulin Béziers, sont allés à Toulouse pour rencontrer certains auteurs de la sélection. Les écrivains présents étaient : Meryem Alaoui, Inès Bayard, Adeline Dieudonné, Eric Fottorino, Nicolas Mathieu, Guy Boley et Thomas B. Reverdy.

 Après la conférence avec une série de questions pour chaque auteur, préparées par les différents lycées présents, a eu lieu une séance de dédicaces où les élèves ont pu faire dédicacer leurs livres et éventuellement échanger avec les auteurs.

A cette occasion, l’auteur qui nous a le plus intrigués et marqués a été Guy Boley auteur de Quand Dieu boxait en amateur, avec qui nous avons pu discuter et sympathiser.

Sara nous confie : « Pour ma part, ce livre ne me donnait pas plus envie de le commencer. Puis, après ma rencontre avec l’auteur il m’a tout de suite donné envie de lire son roman sans pour autant me le vendre, en revanche sa personnalité et son humour m’ont charmée. »

Zoë nous raconte : « En lisant le livre, j’ai de suite accroché, cependant j’avais une vision assez floue de l’auteur, je ne voyais que le livre, mais après cette rencontre la présence de Guy Boley est devenu claire à travers l’écriture de son livre, tout était là, son humour, sa personnalité… »

Alexandre nous explique : « Pour ma part, j’ai adoré le livre, j’ai trouvé l’histoire passionnante et émouvante. Cette rencontre n’a fait qu’accentuer mon sentiment positif sur ce roman. »

Guy Boley nous a paru être quelqu’un de très accessible, très ouvert, avec lui la discussion était facile, simple et sincère. Un homme plein d’humour avec qui  nous avons échangé des blagues et non des dédicaces. Voici la blague qu'il nous a racontée :

« C’est l’histoire d’un jeune moustique passant à l’âge adulte qui dit à sa mère :

« Maman, je suis grand maintenant je voudrai allez faire mon tour tout seul »

Sa mère accepte à condition qu’il soit prudent. Il part donc faire son petit tour, vole autour d’une famille à table. Puis il revient voir sa mère qui lui demande comment ça s’est passé, il s’exclame : « c’était génial, dans la maison où j’étais tout le monde m’a applaudi ! »   

Pour finir nous avons gardé un très bon souvenir de notre rencontre avec Guy Boley qui s’est gentiment ouvert à nous et nous a raconté des petites anecdotes de sa vie, ses voyages au Japon ou à New York.

Sara, Zoë et Alexandre

Guy Boley

Et Guy Boley s'est prêté aux selfies avec humour avec d'autres élèves de la classe.