Le Prix Goncourt des lycéens a été créé en 1988, afin de permettre à des classes de lycées de lire des romans et de voter pour leur auteur préféré dans la sélection de la liste du Goncourt.

Le Prix Goncourt des lycéens est reconnu par les auteurs, il exprime un avis que l’on considère comme plus sincère, moins influencé que celui du Goncourt où la façon de choisir peut parfois être critiquée car le reflet du poids des grands éditeurs, du milieu professionnel.

Le Goncourt et le Goncourt des lycéens portent sur les mêmes livres, mais ce n’est pas tout à fait le même système. En effet, pour le prix Goncourt des lycéens, les élèves de chaque classe choisissent trois livres parmi ceux de la sélection, et un délégué qui défend ce choix lors des délibérations régionales qui vont se tenir le 12 Novembre 2018, à Marseille. A la fin des délibérations un élève sera élu pour porter le choix régional à Rennes, le 15 Novembre 2018 au matin, puis à Paris l’après-midi. Alors que pour le prix Goncourt, l’académie propose des tours éliminatoires (pour la deuxième sélection, le 2 octobre 2018, il ne reste plus que huit romans en lice https://academie-goncourt.fr/?rubrique=1229172884).

Chaque année, les jus du Goncourt et du Goncourt des lycéens ont à lire entre douze et quinze livres publiés dans l’année et en langue française. Parfois, le même auteur gagne les deux prix (c’est arrivé à Erik Orsenna en 1988 et à Andreï Makine en 1995), mais ce sont souvent deux auteurs différents qui l’emportent.

De nombreux lycées participent, dans toutes les régions de France, ils sont invités à un temps de rencontre avec une partie des auteurs de la sélection. Les romans sont sélectionnés par l’Académie Goncourt, elle l’a annoncé le 7 septembre cette année. On peut remarquer que les auteurs ne sont pas toujours des auteurs confirmés. En effet, un auteur peut gagner grâce à un premier roman. Lorsqu’un écrivain est élu par les lycéens, il obtient tout de suite une grande renommée car son roman se vendra beaucoup mieux grâce au prestige du prix.

Les trois dernières années, Alice Zeniter, pour L’art de perdre, en 2017, Gaël Faye, pour Petit pays, en 2016 et Delphine de Vigan, pour D’après une histoire vraie, en 2015, ont remporté le Goncourt des lycéens.

Cette année, cinquante-six classes de lycées généraux, technologiques et professionnels participent dans toutes les régions de France. Qui sera l’auteur gagnant cette année... ?

Maurine et Wissal,
pour la classe Goncourt

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les liens suivants :

https://academie-goncourt.fr/?article=1229179763

http://www.education.gouv.fr/cid53225/le-prix-goncourt-des-lyceens.html

http://www.bruitdelire.org/

http://journal-goncourt-des-lyceens.fr/