Nous sommes allés à la rencontre de Mme Pau, professeure d'Histoire-Géographie au Lycée Jean-Moulin pour qu'elle nous raconte les "épisodes" qui ont accompagné la publication de son livre Le Ballet des morts.

Comment tout a commencé ?
Il s'agit en premier lieu d'un travail de recherche mené pour ma thèse : Transfert des corps des corps des militaires de la Grande Guerre, étude comparée France-Italie. J'ai soutenue ma thèse à Montpellier en 2004, après avoir travaillé pendant quatre années sur des archives départementales, nationales, des archives privées, en France et en Italie.

Comment Pierre Lemaître a-t-il connu tes travaux ?
Quand Pierre Lemaître s'est documenté sur la Grande Guerre, alors qu'il écrivait Au Revoir là-haut, il a lu deux articles dans la Revue historique des armées "Le marché des cercueils", et "La violation des sépultures militaires". Il a changé son histoire, au départ son sujet n'était qu'une escroquerie sur les monuments aux morts, et il a intégré alors la question du trafics des corps des poilus. Il m'a demandé l'autorisation d'utiliser mes travaux, puis il m'a envoyé son tapuscrit pour la relecture, et nous avons sympathisé. 
Dans le cadre de l'enseignement d'exploration Littérature et Société à la rentrée 2013, les élèves ont alors travaillé sur le roman de Pierre Lemaître, et sa venue était programmée au Lycée.  Entre temps, au mois de novembre, nous avons été ravis d'apprendre qu'il obtenait le Prix Goncourt 2013.
Il est donc venu en avril 2014, je l'ai alors rencontré pour la première fois même si nous avions beaucoup échangé avant.

NDLR : Nous en avions rendu-compte dans Moulin On Line : Rencontre avec Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013

Quel a été l'effet sur ton travail ?
9782311100068-g.jpgLe succès d'Au revoir là-haut m'a donné l'envie de publier pour faire partager les recherches et approfondir la dimension du trafic des corps des soldats de la Grande Guerre. Pierre Lemaître m'a alors mise en relation avec la Librairie Vuibert, qui a publié Le ballet des morts, en janvier 2016. Mon livre a bénéficié d'un accueil favorable, avec des comptes rendus dans Le Monde, Libération, Le Parisien, La Croix, Le Point.

J'ai aussi été reçue dans l'émission de Taddéi sur Europe 1, Social Club, en février et Dans quelle éta-gère sur France 2, au mois de mars 2016.

Dans le même temps j'ai été contactée par Livre de poche, en tant qu'enseignante, pour établir le dossier pédagogique pour étudier le livre de Pierre Lemaître, Au-revoir là-haut, en septembre 2016 (un exemplaire est présent au CDI).

Entre temps une version BD a été réalisée par Christian Metter, en 2015.  Au revoir là-haut

Enfin en septembre 2016, mon ouvrage a été retenu et primé par le Prix Maginot, ce qui lui donne une labellisation "Centenaire de la Grande Guerre".

Et l'aventure continue car le livre de Pierre Lemaître est adapté au cinéma par A. Dupontel, ce qui me vaut le plaisir d'échanger avec lui et d'être "consultante" sur le projet de film ! Il est en tournage et doit sortir en 2017 dans les salles.

A. Suteau