Pour assister à cet évènement astronomique rare, le Club Astronomie du lycée organise une observation en direct dans la cour du Lycée.

Attention, il ne faut pas regarder directement le Soleil sans protection !
Si vous voulez voir l’éclipse sans danger, venez nous voir : nous vous prêterons des lunettes à éclipse avec lesquelles vous pourrez l’observer sur les écrans du Lycée
(devant le CDI ou sur l’écran que nous mettrons en place sous le préau du bâtiment 2).


Pour quelle raison s’agit-il d’un événement rare ?

Comme vous le savez sans doute, la Terre tourne autour du Soleil, et la Lune tourne autour de la Terre. Lors de ce ballet incessant, on pourrait s’attendre à ce que les trois astres s’alignent un certain nombre de fois par an et donc on pourrait assister à des éclipses de Lune et de Soleil assez régulièrement.

Or, pour ceux qui s’en souviennent, lors de leurs premières années de vie, le 11 Août 1999, vers midi, l’ombre de la Lune a plongé dans la nuit pendant deux minutes le nord de la France. Nous n’avions, pour notre part dans le Sud de la France, vu disparaître qu’une portion d’environ 70% de la surface du Soleil.

En Janvier 2011, pendant quelques minutes également, le Soleil a été partiellement occulté par le passage de la Lune (malheureusement les nuages nous ont empêché de faire une observation… Voir article dans le journal du lycée de l’époque : L’éclipse de Soleil du 4 janvier 2011)

Ce vendredi 20 mars 2015 rebelote, nous aurons la chance, si la météo le permet, d’assister à une éclipse de Soleil partielle comme l’ensemble des habitants d’une partie de la Planète. Seuls les habitants des Iles Féroé pourront assister à une éclipse totale. La prochaine fois, ce sera en 2021, dans le sud de l’Espagne et en 2083 pour la France.

Ce petit rappel vous montre que ce phénomène n’a pas de caractère périodique car, en fait, la Lune tourne autour de la Terre dans un plan différent de celui de la rotation de la Terre autour du Soleil.

1

L’alignement parfait dont résulte une éclipse totale n’arrive que très rarement lors du passage de la Lune sur la ligne des nœuds (voir document ci-dessus).

La Lune y passe deux fois par mois puisqu’elle met environ 28 jours pour réaliser le tour de la Terre mais le Soleil n’est pas toujours au rendez-vous.

Pourquoi y a-t-il des éclipses partielles et totales ?

Sur la figure ci-contre, vous pouvez voir que sur la surface de la Terre un observateur peut se trouver :

2

- soit dans le cône d’ombre de la Lune, le soleil n’est alors plus visible : c’est une éclipse totale.

- soit dans le cône de pénombre de la Lune, alors seule une partie du Soleil ne se voit pas : l’éclipse est alors partielle.

En fait, comme cela a été dit plus tôt, cela dépend de l’alignement des astres mais également de la position sur la Terre en raison des différences de tailles notables entre le Soleil, la Terre et la Lune.

Attention, la figure ci-dessus, n’est pas du tout à l’échelle.

Quelques chiffres pour comprendre :

Le Soleil mesure 1,4 millions de kilomètres de diamètre soit 109 fois plus que notre planète Terre et son diamètre de 12800 km et 400 fois plus que notre satellite la Lune.

Ceci n’est rien au regard des distances entre les trois astres puisque le Soleil est situé à 150 millions de kilomètres de la Terre et la Lune à 380 000 km de la Terre.

Remarque : la Lune qui est 400 fois plus petite que le Soleil est aussi 400 fois plus proche de nous, de ces mesures particulières résultent les éclipses totales…

Vu de la Terre les deux astres ont pratiquement la même taille apparente :

3

Ce petit aperçu de ce qui se passera ce vendredi étant fait, voici ce qui vous sera proposé.

Entre 8h30 et 12h30, dans la cour du Lycée entre le bâtiment 2 et le CDI, nous aurons disposé le télescope du lycée, muni d’une caméra, afin de filmer l’événement et nous allons essayer de projeter le film en direct sur un grand écran.

Nous disposons d’une trentaine de paires de lunettes à partager pour l’éclipse, qu’il ne faut pas utiliser plus d’une trentaine de secondes de suite.

Enfin des sténopés ont été préparés afin que vous puissiez regarder sans danger l’allure du Soleil masqué par la lune.

Venez nous rendre une petite visite si cela vous intéresse.

 Pour le Club Astro du lycée Jean-Moulin,
M. Stortz Bertrand