Photo 008Le 27 mars 2014, Nolwenn Le Blévennec, journaliste de Rue89, est venue rencontrer les élèves de 2°11, les élèves de l'enseignement d'exploration "Littérature et société", et les élèves de 1ES1.

Dans un double contexte, la Semaine de la Presse et l'entre-deux tours des élections municipales, votre journal Moulin On Line l'a invitée afin qu'elle présente son journal et son métier. Rue89 est un pure player, un journal sur internet qui n'est pas adossé à un journal papier. Ce média est gratuit - contrairement à Médiapart - et cherche encore son modèle de développement économique. Il traite de tous les sujets, développe surtout les sujets de société, ne reprend pas les dépêches de l'AFP car il analyse l'actualité plutôt que l'information immédiate.

Photo 005

Nolwenn Le Blévennec a commencé sa carrière en tant que pigiste de la presse écrite comme Le Figaro, Le Journal du dimanche..., statut qu'elle a trouvé difficile à vivre.  Elle a trouvé sa place comme journaliste à plein temps à Rue89. Elle apprécie de pouvoir y traiter ses sujets de prédilections comme la société, la politique, et en particulier l'extrême droite. Son travail s'organise autour de deux types d'articles : "le chaud et le froid". Le chaud correspond à l'actualité où il faut écrire rapidement, le froid aux enquêtes sur le long terme selon des angles plus librement choisis. Elle a, par exemple, écrit un reportage sur la vie dans une maison de retraite. C'est l'actualité brûlante qui l'a faite venir à Béziers : cela lui a permis d'écrire plusieurs articles sur cette période électorale.

Photo 013

Elle a expliqué aux élèves comment sont écrits et validés les articles pour un pure player.Photo 015 Après écriture par le journaliste, le rédacteur en chef le relit, valide, peut faire des coupes. Il est ensuite envoyé à l'éditrice qui corrige, fait les liens (l'article est "linké", des liens hypertextes renvoient vers d'autres informations), insère les photos. Pour le journaliste, le travail reprend après la mise en ligne puisqu'il doit modérer les commentaires, répondre aux lecteurs, à leurs réactions et il peut modifier et mettre à jour son article. Elle apprécie cette interaction avec son lectorat.

 

Les élèves ont pu poser leurs questions aussi bien sur le métier que sur l'actualité de leur ville.

La rédaction