Image 1Dialogues au mois de mai entre les élèves, la chorégraphe et la danseuse en réaction à la présentation du travail de re-création de la pièce « Look ».

Look, c’est aussi l’image de soi ? Détour par Ed. Hooper, Par Truismes, Marie Darrieusseck

Les choses sont poussées jusqu’à la déshumanisation. Le regard n’est pas réaliste, cela va jusqu’à la caricature, mais cela fait réfléchir : les danseurs sont poussés à l’extrême.
Le décor, lui, est très épuré, autour de danseurs qui vont dans un processus de déshumanisation. Ils enlèvent des couches, ils se dévoilent.
C’est un processus de transformation.
Ce sont les points de départ.
C’est la volonté de mettre une âme à nu. On montre comment les choses profondes, les faiblesses, les fragilités remontent à la surface, se laissent voir. On
devient, ou on redevient un peu un animal.

Les élèves interrogent sur la rencontre avec cette
Image 2 œuvre la chorégraphe et la danseuse, qui évoquent leurs approches :

Une femme devient une truie. Elle se transforme, voit se transformer son rapport à la vie, aux autres, à elle-même.
Et le lien s’est fait entre Look et ce livre, cette parole : comme une influence, une incidence.

Il y a deux hommes, une femme. Ce n’est pas simple d’être une femme avec deux hommes. Une énergie d’hommes, de mecs.

Florilège des mots que les élèves ont voulu dire et noter au cours du travail

 Corps nu
Naissance
Vie
Commencement
Il n’identifie ni genre, ni époque
Commencement de quoi : histoire, évènement, quelque chose
Naissance = évolution = cycle = temps de la représentation = temps du retour à la nudité
00 regards/ 100 façons
Pensées différentes
X cultures
Ce qui bouscule
Ce qui dérange
Ce que je ne connais pas
Ce que ma sensibilité ne connait pas
Ce qui me touche
Ce qui ne me touche pas
C’est violent
Mais cela a lieu d’être
C’est à nous d’avancer
Pas à l’ouvre
Ni à l’artiste
Ce n’est pas un produit
Ce n’est pas un shampoing

Ce sont des heures de vie

 Cadre du travail mené en deux ateliers avec la chorégraphe, la danseuse, l’équipe enseignante

Souvenirs des élèves

On ne vous apprendra pas à danser
On ne vous apprendra pas de mouvement
Mais vous allez quand même danser
Apprendre à créer son propre mouvement
Et changer sa façon de regarder cette création

 Atelier 1et 2 salle Delhon et salle des conférences

  • Rond, mise en situation

Image 3

  • Je touche qui m’a touché

bizarre marrant chaleur surprenant tremblement chaud douceur

 Image 4

Consignes données dans le souvenir des élèves

  • Marche/arrêt/ touche avec une autre partie du corps/ écoute autour

     Image 5

    • Marche/arrêt/touche avec deux points du corps ou sois touché sur deux points du corps.

    Ressentir le contact – travailler le moment – la transition des gestes

    Déterminer soi-même le temps

    Ne pas s’excuser d’aller vers quelqu’un.

    • Contact deux points/ trace/ contact à défaire/ regarder la trace que l’autre a laissée/ échange

      Une rencontre finale avec les lycéens de la Résidence d’Artistes

    Dans la salle, des lycéens attentifs, regardant leurs camarades sur scène. Car ces derniers ont travaillé au cœur même de la re-création de « LOOK ». Ils témoigneront ensuite de ce qu’ils ont compris et appris dans cette démarche, rendue possible par une résidence d’artiste.

     Image 6

    Une version complète de cet article : autourdeLook_PDF_1_

    Projet porté par Sandrine Catala,
    Stanislas Remy (réréfent « Danse »),
    Véronique Bras,
    Françoise Lubac
    et la compagnie de Laurence Wagner, « Portes Sud »,
    pour les élèves de 1ere STG et de 1ere L.