Journal électronique du LPO Jean-Moulin


Fête du lycée : une belle initiative

Mardi 16 mai 2017, les élèves du CVL ont organisé la première fête du lycée.

 

PicMonkey Collage

 Même si la fréquentation n'a pas été celle attendue, les élèves qui y ont participé ont vraiment apprécié ce moment de détente et de partage.

 

 

Les participants au débat philosophique ont profité pleinement de l'ombre des jasmins pour échanger.

 

 

Le match de handball, mélangeant filles et garçons, a permis un bon moment de sport et de détente.

 

 

 

 

 

Mmes les proviseurs adjointes se sont intéressées au matériel d'astronomie.

 

 

 

 

 

 

L'atelier de décoration était très animé.

 

 

L'équipe de la Croix Rouge a salué l'initiative des élèves.

 

Les échanges autour de la culture japonaises ont été enrichissants et se sont déroulés dans une ambiance conviviale autour d'une tasse de thé.

 

Certains n'ont voulu lâcher l'estrade de la scène ouverte qu'à 18h !

Félicitations aux élèves du CVL qui ont fait preuve de ténacité et d'enthousiasme pour organiser cette fête. Ils n'ont ménagé ni leur temps ni leurs efforts.

C'était une première et ils pourront compter sur l'équipe éducative pour renouveler ce temps fort l'année prochaine.

La rédaction

Posté par moulin-on-line à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Championnat de France de rugby UNSS 2017

1A notre arrivée au havreLes cadets se sont QUALIFIES ! et sont donc allés au Havre, au championnat de France de rugby, défendre les couleurs du lycée.
Ils sont partis le 9 mai 2017 pour jouer trois matchs de poule le 10 mai, et finir par les matchs de classement le 11 mai, enfin retour dans la nuit du 11 au 12... Le havre, c'est loin ! Programme chargé physiquement mais qui a aussi été chargé d'émotion car se présenter à un championnat de France avec les 15 autres équipes qualifiées venant de toute la France a été un grand moment.

Tout sportif en a rêvé un jour, pour la majorité d'entre nous ce n'est resté qu'un rêve mais eux, grâce à leur courage, leur mental d'acier et leurs qualités, ont réussi à atteindre ce but, même si peu de personnes les voyaient arriver si haut. Atteindre le podium pourquoi pas, mais la plus haute marche qui aurait parié ?
Eh bien eux, ils l'ont fait, ils sont CHAMPIONS DE FRANCE !!!!!!! Ils ont battu en poule Saint-Cyr 25-10, Reims 45-0, ont fait égalité 15-15 avec Saint-Nazaire. En 1/4 de finale, ils ont battu Clermont-Ferrand 20 à 5, puis en 1/2 finale, ils se sont transcendés et c'est Toulouse qui a plié devant Béziers 15 à 20.

2concentration avant la finale

Il ne restait plus qu'une marche à gravir pour pouvoir avoir le droit de recevoir cette médaille d'or tellement méritée, ce qu'ils ont fait en battant largement Agen en finale 35 à 10.

3équipe juste après la finale gagnée

Ils ont été fantastiques, sont montés en puissance petit à petit tout en gardant un esprit de groupe et n'ont jamais pris la grosse tête. C'est tout cela qui a amené cette superbe réussite car, à notre arrivée au Havre, nos cadets ne faisaient pas partie des grosses cylindrées sur le papier puis au fur et à mesure de la compétition les équipes ont commencé à les craindre et ils ont gagné le respect d'équipes comme Grenoble et Toulon, le coach de Toulon étant même venu les encourager avant les derniers matchs.

Ils sont rentrés fatigués mais avec des étoiles pleins les yeux et des souvenirs inoubliables. Nous sommes très fières de leur parcours et de leur bonne tenue sur le terrain comme à l'extérieur. Nous les félicitons et nous leur disons merci de nous avoir entraînées dans cette magnifique aventure.
Voilà leur belle histoire et les équipes pédagogiques y ont contribué en les autorisant à s'absenter et en ne leur mettant pas de pression supplémentaire en plus de celle liée à leurs ambitions sur ce championnat.
En ce qui concerne Raphael Viera, qui nous a accompagnés comme arbitre obligatoire à notre participation, il a confirmé sa validation nationale en étant désigné meilleur arbitre du championnat. Il devait arbitrer la finale mais, malheureusement pour lui, comme nous faisions la finale et par souci d'impartialité, il n'a pas pu le faire.

6PODIUM

De plus avec ce podium, tous obtiennent le statut de sportif de haut niveau pour le bac et ont automatiquement 16 points sur 20 à l'option EPS facultative au bac. Ils auront en plus un oral sur 4 points à passer en terminale relatif à leurs connaissances en rugby.

Merci encore pour eux.
 
Dominique Alonso et Christine Meiser

Posté par moulin-on-line à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Félicitations en Gymnastique !

Cléa HYCHE, élève de 2nde7, juge en gymnastique, a été revalidée juge national au championnat de France UNSS.

Elle a donc elle aussi obtenu le statut sportif de haut niveau pour l'option EPS facultative au bac. Elle le mérite amplement et ces professeurs sont très fiers d'elle !

D. Alonso

Posté par moulin-on-line à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les addictions aux réseaux sociaux : Intervention par les étudiantes infirmières 2ème année

Les étudiantes infirmières 2ème année de l'IFSI de Béziers sont intervenues au lycée Jean-Moulin, mardi 28 mars 2017, de 8h00 à 12h00.
Leur intervention était axée sur une sensibilisation à l'utilisation abusive des réseaux sociaux.
Elles sont intervenues auprès de 30 élèves de la classe de 2nde ASSTR. Elles étaient encadrées par Mme Val, professeur, et Mme Tissot, infirmière.

Addiction
Les élèves ont été nombreux à apprécier l'intérêt de cette démarche et du sujet abordé.

Katia Tissot

Posté par moulin-on-line à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Les SP3S1 au cœur de la périnatalité

Périnat1

Dans le cadre des actions professionnelles, six étudiants du BTS SP3S de première année (Laetitia, Emma, Ophélie, Julien, Charlotte et Pierrick) ont participé à l’organisation du congrès périnatalité.

Ce congrès, qui s’est déroulé les 10, 11 et 12 mai 2017, était à destination des médecins et des travailleurs sociaux. Ils ont pu bénéficier de diverses conférences sur le thème « Bébé bio, Bébé techno » dont les intervenants sont pour la plupart des médecins reconnus dans leur domaine.

Tous les mardis matins, trois étudiantes du BTS, ont pu participer aux réunions d’organisation du congrès. Trois autres étudiants se sont joints aux autres afin de réaliser l’accueil des intervenants et visiteurs, l’orientation et l’évaluation de satisfaction de la manifestation. Ces trois jours ont été enrichissants et leur ont permis de mettre en pratique les techniques professionnelles acquises dans leur formation initiale. Ils ont été chaleureusement remerciés par Mme Deschamps, organisatrice principale, et ont été récompensés de leur participation.

L’an prochain, le thème peut intéresser plusieurs enseignants, il portera sur l’influence de l’environnement sur la grossesse.

C. Gravier

Posté par moulin-on-line à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les étudiants SP3S1 étaient au « taf »

Le 14 mars 2017, les étudiants SP3S de première année, sous la responsabilité de leur enseignante de communication, Coralie Gravier, ont participé à l’organisation du salon « TAF : Travail, Avenir, Formation », qui s’est déroulé à Narbonne.

Ce salon permet aux demandeurs d’emploi et aux jeunes de rencontrer les entreprises qui recrutent et les organismes de formation. Ce sont quelques 250 exposants et 7 000 visiteurs que la classe de SP3S a accueillis au cours de cette journée.

Une expérience exceptionnelle qui a permis aux étudiants de se confronter aux différents publics et de mettre en pratique leurs acquis en formation initiale.

Périnat2

Ceci a nécessité une organisation sans faille et a rendu les étudiants autonomes et responsables. Ils ont également assuré l’évaluation du salon auprès des exposants et visiteurs, et ont ainsi participé à la réalisation du bilan final qui est distribué à l’ensemble des partenaires (Pôle Emploi, Conseil régional de la Région Occitanie, Conseil départemental de l’Aude entre autres).

Ils ont été chaleureusement remerciés par M. Mohamed Méghabar, chargé de l’organisation et conseiller d’insertion de la Mission Locale Ouest Audois de Carcassonne, qui a souligné leur professionnalisme, leur dynamisme et leur implication.

C. Gravier

Posté par moulin-on-line à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Let’s improvise !

Let's improvise

 

 

Hello,

Aujourd'hui nous vous proposons un petit aperçu de nos cours de théâtre d'improvisation en anglais.

Lucas LONG et Emile GATEAU, élèves en TS3, ont réalisé une improvisation sur l'invention du walkman.

Je vous laisse découvrir leur prestation sur cette vidéo :

 Delphine TABARIES-PONCET

Posté par moulin-on-line à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La discrimination, un danger pour nous tous

L'équipe de la rédaction du journal est ravie de vous donner à lire un article rédigé à la suite du travail en EMC (Education morale et civique) et proposé à la publication.


Si on devait définir la discrimination dans un dictionnaire, nous dirions simplement que c'est le rejet d'une personne pour ses différences, qui elles mêmes sont établies par des codes fixés par les individus et la société. La loi française est ainsi conçue pour les protéger.
Mais la discrimination n'est pas seulement une définition dans un dictionnaire. On peut la décrire comme un « danger ».
Que cela soit dans le milieu du travail, dans le milieu scolaire, ou dans le quotidien, la discrimination est présente absolument partout. De plus, que nous soyons une fille ou bien un garçon, nous y sommes tous confrontés. Certaines personnes ne le remarquent pas, car elles n'y font pas allusion, d'autres l'utilisent mais ne se rendent pas compte des retours négatifs qu'il pourrait y avoir. Il reste la partie des personnes qui la subissent. Cette dernière est celle qui me touche particulièrement. Car si on perçoit la discrimination tel un « danger », c'est parce qu'elle entraîne le mal-être voir même la destruction (morale et physique) d'individus.

Mais quelles sont les causes de ce rejet ?
La perte d'estime de soi, est déclenchée par différentes formes de rejets, créés par la discrimination. En effet les phénomènes de mépris, de l'ignorance, de l'exclusion, de la moquerie jouent un rôle néfaste envers les personnes qui en sont les victimes et sont les manifestations de ces discriminations. Les causes, aussi arriérées soient elles, sont multiples : racisme, sexisme, homophobie, apparence physique, situation économique et sociale de l'individu, âge de la personne, xénophobie, la religion, handicap etc.

Image démontrant, le ridicule de la discrimination, en mettant 3 personnes (une plus âgée, une plus jeune, et une femme) à la place des criminels. Comme si le fait qu'ils soient âgés, jeunes ou de sexe féminin faisait d'eux des personnes à condamner.

Le handicap est considéré comme la deuxième cause de discrimination en France. Dans le milieu du travail, plus de 31 % de la population n'accèdent pas au marché du travail en raison de leur incapacité et de leur apparence physique. C'est un fait, pour les personnes présentant un handicap, il va être difficile pour eux de trouver un emploi, car les refus sont constants.

Image représentant la société en bleu et l'handicapé en rouge. On remarque bien grâce à la quantité de personnage bleu la puissance que représente la société contrairement à l'handicapé seul face à eux.

Sous quelle forme cette négativité se manifeste-t-elle ?
La destruction des individus est visible, à travers des conséquences physiques comme des coups et blessures, des mutilations, des anorexies et autres. Des conséquences notamment au niveau du moral comme la dépression et le fait de se sentir seul, les troubles psychiques qui mènent très régulièrement au suicide, ainsi que les troubles mentaux. Tous ceci pousse donc au mal-être d'une personne.

Malheureusement, la discrimination se répand de plus en plus et devient un cas fréquent dans notre société. Ce qui mène à des perturbations vitales chez les individus victimes de celle-ci. En le devenant, ils doivent faire face à des rejets qui les conduiront à la solitude, et de cette solitude, leur estime de soi en sera totalement perdue, ce qui projette certaines personnes au suicide. La discrimination est donc un danger pour tous.

Comment y remédier ?
Les personnes qui ne se rendent pas compte du mal que peut engendrer la discrimination, doivent en être absolument informées. Car le plus de personnes au courant nous permettrait de gagner en solidarité. Les personnes touchées sont en droit d'en parler à une personne de confiance (amis, famille) ou qualifiée (psychologue, professeur, conseillère d'orientation etc).
Quant aux personnes responsables, il est préférable qu'elles prennent conscience du mal qu'elles engendrent et qu'elles arrêtent dans leur propre intérêt et dans l'intérêt d'autrui. La discrimination est punie par la loi du moment que les faits (physiques, verbaux, moraux) sont avérés.

Soyons solidaires les uns envers les autres. Acceptons les « différences » d'autrui faites par la société. Car finalement nous sommes tous des êtres humains, et faisons preuve d'humanité : NOUS SOMMES TOUS ÉGAUX.

Loryne Gaillet

Posté par moulin-on-line à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un atelier de pâtisserie collaborative arabo-espagnole : projet culinaire de l’apprentissage et du vivre ensemble

Les vendredis matins de ce mois de mai 2017 ont été placés pour les élèves du lycée Jean-Moulin de Béziers sous les couleurs de la gastronomie espagnole, issue du métissage culturel arabo-espagnol du XVe siècle. Cet héritage, lointain mais toujours très présent, s’est dévoilé au cours de trois ateliers de pâtisserie collaborative mêlant échanges culturels et pratiques. Cuisine, partage, plaisir et dégustation ont constitué le fil conducteur de ces journées.

Les professeurs ont encadré les élèves de Seconde - 2de 03, 07, 08, 09, BR1, BR2 - qui se sont glissés dans la peau de cuisiniers espagnols pour participer à ces ateliers de pâtisserie collaborative en réalisant leurs meilleures recettes. Mesdames Pinero et Bonnin se sont chargées de la partie « linguistique » de l’atelier tandis que Messieurs Soler et Arnaud ont supervisé toute la réalisation des recettes.

Le projet « Repostería arábigo-andaluza » a vu le jour quelques semaines plus tôt : suite à une séquence sur la cohabitation dans l’Espagne de Al-Ándalus, les élèves ont travaillé avec motivation dans les différentes disciplines pour mener à bien ce projet – tant culturel et culinaire que linguistique – aux accents espagnols. Par petits groupes, les élèves ont cherché les informations sur internet concernant l’origine des pâtisseries qu’ils allaient réaliser et ont travaillé sur les ingrédients des recettes en espagnol. Ils ont également déterminé les différentes étapes de réalisation de chaque recette, afin de pouvoir les expliquer pendant la réalisation.

Durant les ateliers, les élèves étaient répartis sur 14 plans de travail : chacun d’entre eux a ainsi pu montrer au cours de ces trois matinées ses talents de cuisinier dans la réalisation de deux recettes proposées au choix parmi les mantecados, les roscos et le mazapán.

Déroulement des ateliers : LES VENDREDIS 05, 12 ET 19 MAI 2017.


Le matin entre 8h00 et 10h00, en cuisine dans le bâtiment de l’hôtellerie :

Les professeurs composant le jury étaient présents en cuisine pour encadrer les élèves et les évaluer. Les professeurs ont assisté et orienté les élèves dans la préparation de leurs pâtisseries et ont également noté, sur une grille d’évaluation, leur savoir-faire, leur investissement et la présentation orale de leur travail en équipe. Tous étaient présents et ont mis du cœur à l’ouvrage !

A partir de 10h15, au restaurant pédagogique Le Romanin :

Dégustation présidée par les proviseures adjointes, réalisée en collaboration avec l’équipe de Service Commercialisation qui s’est chargée de la présentation des plats et du déroulement de la dégustation. Le buffet organisé a permis à chacun de profiter de l’excellent travail réalisé par les élèves, tant sur le plan culinaire qu’artistique. Un grand plaisir des yeux et des papilles.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont participé à ce projet et soulignons tout particulièrement l’accueil qu’ont réservé les enseignants et les élèves du Professionnel aux Secondes, grâce à qui ils ont passé une matinée conviviale et appréciée. Nous rappelons par ailleurs que le restaurant d’application du lycée Jean-Moulin, Le Romanin, est ouvert au public. Vous pouvez retrouver toutes les informations utiles (dont les menus) sur le site internet de l’établissement, rubrique « Nos restaurants » et poser vos éventuelles questions ou réserver au 04 67 35 59 49 (de 9h30 à 11h). N’hésitez pas à venir découvrir le travail de nos élèves, cela les encourage, et parlez-en autour de vous !

A PROPOS DU PROJET… ILS EN ONT PARLÉ.
Classes de 2nde3 et 7 : « C’était une bonne expérience, nous avons aimé le travail en groupes, la rencontre des classes et particulièrement le mélange entre Pro et Général, et bien sûr la dégustation ! »
Classe de 2nde 8 : « C’était bien, c’était bon, à refaire ! »
Classe de 2nde 9 : « Quand tout le monde mélange ses connaissances, c’est très intéressant… et là on s’amuse en apprenant ! »

Toutes les photos dans l'album  ici

recette espagnole

L’équipe en charge du projet

Posté par moulin-on-line à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Et toi, de quoi as stupeur ?

Les élèves de la classe de 2GT12 rencontrèrent Blaise Pascal un beau matin de 2017 au détour d’une phrase : « Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie. » Après avoir découvert les Pensées, réfléchi sur l’intelligence d’un texte, sa formulation et son interprétation, chaque élève fut invité à mettre en mots la peur ; il s’agissait de lui donner une forme littéraire, de l’approcher par l’écriture pour, dans le meilleur des cas, l’apprivoiser peut-être. Et chacun s’est volontiers prêté au jeu de ce qui allait devenir une « poésie patchwork ». En cette fin d’année, ils vous présentent leur poème qui porte un peu de chacun et l’esprit de leur classe.

 

Et toi, de quoi as stupeur ?

Les araignées me terrorisent et me répugnent
Leurs longues pattes poilues, leur regard perçant
Leurs grands yeux noirs comme la mort certaine
Cette mort qui frétille dans le venin

Ah, la tache blanche en haut du mur blanc
Occupant tout l’espace, m’emprisonnant

 Les canidés bavant, aux longues dents, m’effraient
Les serpents, d’affreuses bêtes qui m’exaspèrent
Les dents triangulaires des requins me terrifient
Les ronds de ruches d’abeilles, leurs affreux dards

 Ah, la bête à la carrure impressionnante, les crocs sortis
Ses grognements agressifs, son regard noir qui pétrifie

Pourtant j’aime bien les chiens, mais pas les chats
Ces caboches en forme de cloche

Les miroirs qui reflètent mon portrait m’effraient
Les clowns tueurs sans cœur m’apeurent
Tant d’ascenseurs qui me font affreusement peur
Tandis que la charpente de ma chaise en bois me fait choir

 Ah, ce sentiment d’être laissé, oublié…
Ce sentiment d’être abandonnée comme une fleur fanée

 Car j’ai peur des énormes platanes qui dorment
Ils me regardent et m’attendent, m’attendent,
Pour emmener mon cœur bombardé par la mort

 J’appréhende les passages piétons
Et leurs épaisses bandes blanches
Qui me rappellent l’échelle de grand-père

 Les fenêtres sont des êtres
Mais les fenêtres en feu m’effraient
Pourtant les fenêtres sont pleines de vie
Elles aiment les jardins fleuris

 Ah, ces esprits effrayants, invisibles
Qui m’horrifient, qui m’horrifient

 J’avais un accord avec la mort
Pour qu’elle prenne mon corps
Elle fut en désaccord...
Qu’elle en prenne un autre d’abord

 J’ai peur du vide hideux devant mes yeux d’un blanc aride
La mort est vide et trop limpide
Elle m’effraie, me rend livide
Je souhaite que la mienne soit rapide

J’ai peur de moi et de mes futurs choix
J’ai peur des autres, car ils ont peur de moi
J’ai peur du manque de confiance en moi
J’ai peur du monde, il est vaste et les dangers le dévastent

Oui, j’ai peur d’un monde qui rompt tous les contacts
Divise les peuples, brise les amitiés
Et ne veut pas rester intact

 J’ai peur de ce monde
J’ai peur de cet immense monde honteux,
Ce monde sans pitié, sans amour et sans paix

 Je n’ai pas peur que ce monde change
J’ai peur qu’il continue sans rien changer...

 Enfin, la nature, le monde, rien ne m’effraie
La vie ne serait-elle qu’une banalité ?

 

Les élèves de Seconde générale et technologique 12
encouragés par Anne Lauriol, professeure de lettres
Année scolaire 2016-2017

Posté par moulin-on-line à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,