Journal électronique du LPO Jean-Moulin


La journée Portes Ouvertes du Lycée annulée

Affiche JPOAnnulation Journée Portes Ouvertes

Le Ministère de l’Education Nationale a décidé vendredi 22/01/2021, au vu du contexte sanitaire actuel, d’interdire les Portes Ouvertes de tout établissement scolaire sur l’ensemble de notre territoire.

En conséquence, le lycée est contraint d’annuler les Portes Ouvertes qui devaient se dérouler samedi 06 mars 2021 de 9h à 12h, au sein de notre établissement.

Vous avez la possibilité en parcourant nos différents partages dans l'onglet Nos Formations, (ndrl : sur le site de l'établissement) de découvrir les différentes filières proposées par notre établissement et vous proposons de contacter si besoin nos services administratifs pour tous compléments d’information et prise de rendez-vous d’inscription pour la rentrée 2022.

Vous pouvez également trouver toutes les informations concernant nos BTS sur Parcoursup.

*---------------------------------------------------------------*
Nos offres de formations : 

Générale et Technologique

Professionnel

-          Hôtellerie Restauration

-          Industriel

-          Sanitaire et Social


Classes Sportives

-          Section Sportive Football

-          Classe Aménagée Rugby

-          Pôle Espoirs Rugby

Lutte contre le Décrochage Scolaire

Post Bac

L'équipe de direction

Posté par moulin-on-line à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Réunion de collaboration avec l'agglomération Béziers-Méditerranée, Cameron et le LPO Jean-Moulin Béziers

 DanPFT logos le cadre du développement économique de l’Agglomération de Béziers, une rencontre s’est déroulée lundi 25 janvier 2021 au LPO Jean-Moulin afin de mettre en avant les formations technologiques et les métiers dédiés, ainsi que les formations futures qui pourraient émerger sur la thématique de l’Hydrogène.

PFT agglo photo

En effet, un grand acteur économique du Biterrois telle qu’est l’Entreprise CAMERON dirigée par Monsieur Luc Mas, implante un pôle de production de pièces et systèmes qui sera lié à la fabrication d’Hydrogène pour les secteurs industriels, nécessitant un apport énergétique de nouvelle génération.

Cette nouvelle orientation de production va engendrer dans les prochaines années (horizon 2024) une modification du parc industriel, avec une réorientation de la production et la création de nouvelles entreprises qui seront liées à cette nouvelle technologie.

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée présidée par M. Ménard est à l’origine de cette démarche, car elle souhaite que tous les acteurs impliqués dans le développement économique du Biterrois, que ce soit de la formation des jeunes aux entreprises les employant, avancent conjointement pour une meilleure efficacité.

C’est dans ce cadre-là que M. Fournier, Proviseur du Lycée Polyvalent Jean-Moulin à Béziers, a reçu et fait visiter le pôle technologique présentant les formations industrielles à MM. Mas et Ménard, ainsi qu’à leur délégation.

Cela a permis de mettre aussi en avant la Plate-Forme Technologique 34 MÉCAINNOV, structure faisant le lien entre les acteurs économiques et les élèves-étudiants par l’intermédiaire de projets à caractère innovant.

Plate-Forme Technologique 34 MÉCAINNOV

Posté par moulin-on-line à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Revue de presse : le blasphème

Dans le cadre de l'EMC, les élèves ont choisi un article ou un reportage à analyser. Cette semaine nous vous présentons deux comptes-rendus complémentaires sur l'affaire Mila.

En France, depuis 1881, le blasphème n’est plus reconnu comme un délit. Mais depuis quelques années, le sujet du droit au blasphème refait surface. Dans cette courte présentation nous allons nous intéresser au traitement de l’information de l’affaire Mila par un média français qui aborde le sujet du blasphème.

Tout d’abord, le média soumis à notre étude est un article issu du site internet lemonde.fr, le site internet du célèbre journal français Le Monde. Cet article est paru le 30 janvier 2020 sous un format numérique. Il se trouve dans la rubrique « Les Décodeurs » et plus précisément dans la sous-rubrique « Pour comprendre ». La publication de cet article sur internet peut permettre à plus de personnes d’y avoir accès et donc de plus facilement diffuser l’information. De plus, la forme de l’article est adaptée pour tout type de lecture, il se lit très rapidement, en trois minutes seulement. Le titre de l’article est « Affaire Mila : comprendre le débat sur le blasphème qui n’est pas un délit en France ». Il est très informatif, le thème de l’article est évoqué. En plus du titre informatif, l’article de Pierre Breteau est illustré par un montage de Quentin Hugon représentant des icônes Twitter ainsi que des « Hashtags » sortant de la bouche d’une femme. Cela permet encore une fois de mieux faire comprendre l’idée principale de l’article. L’auteur de l’article est Pierre Breteau, c’est le maire de la commune de Saint-Grégoire mais il écrit aussi de très nombreux articles pour le site lemonde.fr. Les différentes citations et l’illustration sont sourcées, cela peut renforcer l’idée que l’article est fiable et que l’auteur est professionnel.

 L’article étudié traite le sujet du droit au blasphème en France par la transposition à l’affaire Mila. L’affaire Mila est un événement d’actualité qui a fait le tour de la presse en janvier 2020. En effet, Mila, une jeune adolescente de 16 ans a posté sur les réseaux sociaux des propos blasphématoires envers l’Islam. Ces propos ont suscité de nombreux débats en France mais aussi dans le monde au sujet du blasphème. L’auteur évoque cette affaire par la citation de passages de lois, par l’évocation de l’histoire du blasphème mais aussi par la description de la vision d’autres pays comme l’Italie ou la Turquie par exemple qui ont un avis très différent sur la question. Il élabore dans ce texte une sorte d’exposé. Ce type de traitement de l’information est très plaisant puisque l’auteur dans cet article reste assez neutre, il décrit seulement les faits de l’affaire et l’histoire des lois. Il n’affiche pas qu’une seule opinion, mais il montre plusieurs avis sur la question. Cela nous permet d’avoir notre propre avis sur le sujet. En revanche la fonction de maire de l’auteur ainsi que sa nationalité française peut nous faire penser qu’il défend les idées républicaines et notamment le droit au blasphème qui est permis en France mais cela ne se ressent pas énormément dans cet article.

Ce traitement de l’information m’a énormément séduit. En effet, le fait que l’auteur aborde le fait d’actualité de manière différente, qu’il aborde le sujet en s’appuyant sur des connaissances historiques, juridiques mais aussi le fait que l’auteur source ses propos m’ont permis d’apprendre de nouvelles choses qui paraissaient concrètes. Cette approche permet au lecteur, en même temps que de lire l’actualité, de se cultiver.

L’étude de cet article m’a paru essentiel par les problèmes actuels auxquels font face la société française (république) et notamment ceux sur le blasphème comme les polémiques sur les caricatures de Charlie Hebdo par exemple. L’étude d’un média permet aussi de montrer la puissance que ces derniers ont sur le relais de l’information et des connaissances notamment.

Support : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/01/30/affaire-mila-comprendre-le-debat-sur-le-blaspheme-qui-n-est-pas-un-delit-en-france_6027819_4355770.html

K. S., 1G2

------------------------------------------

 Je vais parler d’un sujet qui a beaucoup fait polémique dans les médias, sur le blasphème. Ce sujet a été lancé sur les réseaux sociaux (instagram), par une jeune lycéenne, Mila, 16 ans, qui a posté une vidéo où elle insultait la religion musulmane. Elle a eu des propos qui ont choqué et énervé les pratiquants de cette religion. Après la publication de cette première vidéo le 18 janvier 2019, la jeune fille a reçu plusieurs messages de haine qui sont même allés jusqu’à la menacer de mort, la police a dû prendre des mesures pour pouvoir la protéger. Suite à ces événements, Mila ne pouvait plus se rendre à son lycée et avait du mal à sortir de chez elle. Un an après sa vidéo, elle s’est rendue sur un plateau télé, BFMTV, le 4 février 2020. Ce reportage est fait par le chroniqueur Benoit Gallerey. Il a un titre incitatif : « Mila : Blasphème, menaces et polémique. ». Ils ont invité la lycéenne pour qu’elle puisse s’expliquer sur les raisons de ses propos osés et exprimer son opinion sur les proportions qu’ont pris sa vidéo. Elle explique son incompréhension fasse aux retours qu’elle a eu, car pour elle elle ne faisait qu’appliquer ses droits de liberté d’expression sans avoir mesuré les impacts de ses propos, et ses mots peu distingués. La liberté d’expression ne veut pas dire avoir le droit de pouvoir insulter gratuitement n’importe quel sujet. On a le droit d’exprimer notre opinion en respectant les autres, leur centre d’intérêt, religion ou autres. Le chroniqueur de l’info télé est un neutre car il ne prend part pour aucune des deux parties. Les principales idées et informations que donne le reportage est une opportunité offerte à Mila pour pouvoir s’expliquer devant des centaines de personnes sur ces accusations, leur faire comprendre les raisons qui l’ont poussé à dire de telles choses. C’était une nouvelle chance pour elle pour se faire « excuser » auprès des pratiquants musulmans, ce qui n’a pas été son intérêt lors du reportage.

Il y a peu de temps (vers le 10 novembre 2020), la jeune Mila à fait un retour sur ses réseaux sociaux et a reposté une vidéo du même genre que l’an passé. Elle s’est à nouveau exprimé en blasphémant la religion musulmane. Mais cette fois la vidéo a été enlevée de sa page et n’apparaît plus.

J’ai choisi ce sujet car il me tient à coeur, je respecte les gens qui expriment leur opinion mais pas quand il s’agit de dénigrer volontairement les choix d’autres personnes. Je trouve les propos de la jeune fille totalement déplacés, la première fois que j’ai vu cette vidéo ma première réaction était le dégoût de voir autant de haine venant d’une fille de 16 ans sur un sujet qui ne la concerne pas vraiment. J’ai été horrifiée par ces propos qui m’ont vraiment choqué et qui ont choqué autant des personnes qui pratiquent cette religion que des personnes qui ne la pratiquent pas.

Voici le lien de la video youtube sur le reportage BFMTV dans le quel apparaît également la vidéo postée sur les réseaux : https://youtu.be/SgM0Lq7M4EQ

 

C.M. 1G2

Posté par moulin-on-line à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La chronique météo : Janvier, un ptit coup d'hiver pour la nouvelle année...

On l'avait un peu oublié mais l'hiver existe toujours. Certes, il n'a plus le lustre ni l'apparat d'antan mais il peut encore perturber notre vie moderne déjà bien mise à mal depuis quelques mois.

Douze jours d'affilée avec des maxis sous les 10°C, des petits matins glaciaux ponctués de nombreuses gelées ; jusqu'à -7 ou -8°C en rase campagne. Oui, il a fait vraiment froid avec des températures environ 5°C sous les normes mais pendant seulement douze jours ! Et puis, notre hiver méditerranéen s'est refait la cerise nous servant du réchauffé avec de nouveau des maxis flirtant avec les 20°C. Bref, le mois sur le lycée finit même en léger excédent avec une température moyenne de 7,7°C. J'y ai cru, un moment... Un mois d'hiver hivernal ! Et bien non, il faudra se contenter de dix jours seulement...

Tous les détails sont dispos en cliquant sur le lien ci-dessous :

bilan du mois de janvier

 

Bon vent à tous,
Thierry Géhin
Météo Jean Moulin

Posté par moulin-on-line à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,