Journal électronique du LPO Jean-Moulin


We need you !

Ce projet de livres-objets en anglais a été effectué par des élèves de 1G4 et 1G6 lors de l’étude de l’axe “Fictions and realities”.

La problématique posée était : “How close to reality can dystopian fictions be ?”.
Les élèves se sont inspirés des oeuvres vues en classe. Les romans : 1984, The Handmaid’s Tale (La Servante Écarlate), The Road (La Route), Fahrenheit 451… La série Black Mirror, la télé réalité et le film The Circle... Et bien entendu de leur propre imagination et connaissances !

Vous passez par le CDI ? Alors prenez le temps de voter pour le livre qui vous inspire le plus en fonction de la couverture (illustration, titre) ainsi que du résumé en quatrième de couverture.

IMG_4434

Cheers !

Mrs Dupont M.
et les professeurs documentalistes

Posté par moulin-on-line à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Sixième Semaine des Langues à Jean-Moulin

373AAE9A-3133-43A1-985C-3E80322F7A4B

Dans le cadre de la sixième semaine des langues du lycée Jean-Moulin, des élèves de seconde CAP AEPE/CUI/HCR et Bac Pro MHR1/EDPI/TRPM/MMV/AEPA/ASSP ont pu bénéficier d’une initiation à l’italien, à la LSF (Langue des Signes Française), à l’allemand, à l’arabe, animée soit par les élèves (Merci à Rim et Pauline) ou Céline (AESH) ou Madame Choquet, également au swahili grâce à notre assistant Alfred Otieno. 

Cette semaine des langues a été clôturée  le vendredi 8 avril 2022 à midi, à la cafétéria des professeurs, par un tirage de la tombola au profit du stage à Malte des bac pro couture (départ en septembre 2023). 

Les heureux gagnants sont : 

Aurélie Suteau (220), Mélissa (205), Hélène (203), Myriam Demamen (215), Frédérique Choquet (225), Sylvie Vidal, Carole Forner (291), Nicole Lozano(256), Mme Sanchez(283), Mme Pellerin(285), Edwige Prisca (223), Romain Gigoux (211), M.Viguier (273), Mme Drevot (cf projet de M. Hacheme) (298), Mme Patricia Castagnier (227).

B4D66EC4-88A7-4D90-9631-2788F98DA56F

Les heureux gagnants absents lors du tirage, peuvent venir récupérer leur sac tous les midis en salle 3.320.

Un grand merci à tous pour votre soutien dans cette nouvelle aventure !

Frédérique Choquet

 

Posté par moulin-on-line à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

BTS SP3S : Comme des professionnels sur le terrain !

Les actions professionnelles des BTS SP3S1 permettent de mettre en œuvre les compétences du référentiel et se concrétisent par un ensemble de tâches réalisées par l’étudiant dans le cadre d'une situation professionnelle.

Les groupes constitués de deux à quatre étudiants travaillent sur les thématiques suivantes en partenariat avec des professionnels des secteurs sanitaire et social :

Préparation du congrès « Faire famille en 2022 » porté par l'association Béziers Périnatalité :

Chaque semaine, six étudiants se mobilisent afin d’organiser le congrès et se rendent à tour de rôle en binôme à l’association Béziers Périnatalité.

 

Sensibilisation aux addictions

Deux étudiantes créent un partenariat avec l’association Episode 34 et le Réseau santé de l’agglomération de Béziers, afin de sensibiliser les élèves du lycée aux addictions. Une troupe de théâtre viendra se produire en salle des conférences mardi 31 mai et accueillera 150 élèves. Le représentation sera suivie d’un débat.

Promotion du BTS :

Afin de présenter la formation et faciliter l’orientation des élèves, six étudiantes interviennent auprès :

-       Des terminales ST2S, ASSP et SPVL

-       Des terminales ST2S du Lycée Ferdinand Fabre

-       Des terminales ST2S du Lycée Auguste Lou Batière  

-       Des familles durant la matinée Portes Ouvertes

 

 

Conception d’un outil de promotion du BTS SP3S : Le Roll Up

Conception du roll Up en partenariat avec l’équipe enseignante pour la journée porte ouverte du lycée.

 

 

 

Sensibilisation égalité  Hommes/Femmes auprès des Lycéens

Deux étudiantes se sont engagées afin de sensibiliser les élèves à l’égalité entre les hommes et les femmes en partenariat avec la MLDE

Trois interventions sont programmées auprès ateliers de secondes et des troisièmes prépas métiers.

Collecte Alimentaire

Trois étudiantes ont organisé une collecte alimentaire au profit des « Restaurants du Cœur » en partenariat avec les 1ères B AEPA.

 

 

Collecte de laine et de boutons

En partenariat avec Les premières ASSP, un binôme a décidé d’organiser une collecte de la laine et des boutons au profit avec l’association  « Tendres Partages », afin de venir en aide aux prématurés par la conception de tenues adaptées.

 

Comportement alimentaire des lycéens

Afin d’éviter les maladies telles que diabète, surpoids, obésité, deux étudiantes vont intervenir auprès des 1eres CAP Cuisine afin de les sensibiliser aux comportements alimentaires favorables pour leur santé.


Connaissez-vous le DAL ?

Le dispositif d’Accueil en Lycée (ou D.A.L.), est une classe un peu particulière du lycée Jean-Moulin, car elle permet aux élèves de trouver leur voie en faisant des stages dans diverses entreprises, et en découvrant des métiers. Mais il n’y a pas que ça, cette classe entretient les connaissances, l'estime de soi, la motivation... 

Les jeunes sont volontaires pour réfléchir à leur projet professionnel. À la fin de l’année scolaire, ils pourront reformuler des vœux d’orientation comme en 3ème.

Tout au long de l'année, ils alternent deux semaines dans l'établissement et environ deux semaines dans le cadre d'une entreprise.

Le fait d'entrer dans le DAL est une deuxième chance. On y vient car on n'a pas obtenu l'affectation à l'issue de la classe de troisième ou parce qu'on était sans solution (rupture de contrat d'apprentissage, exclusion, départ en cours d'année de la classe de seconde... ).

On y détermine le parcours qui convient le mieux, soit en apprentissage, soit en formation scolaire.

On y parle de notre avenir, des objectifs que l'on se fixe pour nos choix professionnels, du monde du travail, de l'entreprise... On y suit aussi des cours de français, de connaissance du monde, d'anglais, de mathématiques et sciences, d'informatique, SST (Sécurité et Santé au Travail). Ces cours sont présentés de manière ludique et attractive en fonction de notre niveau et de nos besoins.

À partir de recherches et de rencontres avec des professionnels, on travaille aussi sur des projets comme la découverte des métiers du spectacle, le projet Jardin avec Mme Bonnin et M. Baille... Ainsi, les élèves ont pu assister au spectacle de la Scène de Bayssan en décembre 2021, Incandescences.

Avec Mme Renaud-Femenias, ils ont pu découvrir la ville de Béziers grâce aux sorties patrimoine : visite du centre-ville, des monuments...

1La visite de Purple Campus, un des CFA (Centre de Formation pour Apprentis) du territoire fait partie de la connaissance des possibilités d'orientation à l'issue du DAL.

C'est l'occasion de parler d'inscription, de formations en alternance, de devoirs envers l'entreprise, de savoir-être en situation de travail. Sophie Gimenez, chargée de communication, a présenté les différents ateliers : restauration, coiffure, vente, maintenance automobile, carrosserie. Nous la remercions pour son accueil chaleureux.

2

3 4

Pascale Tarbouriech, coordonnatrice MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage scolaire)
et Joëlle Tarayre, professeur documentaliste

Revue de presse: Ukraine et médias

Dans le cadre de l'Enseignement Morale et Civique, les élèves de Terminale ont fait une recherche d'un article ou d'un reportage concernant la situation en Ukraine et devaient l'étudier pour montrer comment est traitée l'information.

Considérée comme la plus importante attaque militaire qu’ait connue l’Europe depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le déclenchement de la guerre en Ukraine en février 2022 a suscité un choc partout dans le monde. On note un rôle important des médias dans ce conflit. En effet, ce sont les médias qui nous informent sur ce conflit mais ils ont aussi une place, pour certains, idéologique. C’est pourquoi, la présidente de l’Union Européenne, Ursula von der Leyen, a décidé d’aborder la question de l’interdiction du média russe Russia Today. L’article soumis à notre étude a justement pour but d’analyser ce média russe pour vérifier la véracité des accusations qui lui sont faites.

   Ce reportage est un produit du groupe France Info : c’est une offre d’information commune du service public. Ici, c’est sur le site web franceinfo.fr que l’article a été publié. L’article est composé à la fois d’un extrait radio et d’un texte rédigé qui reprend ce qui est dit dans l’émission radio. Le temps d’écoute et de lecture y sont indiqués, « 4 minutes », ainsi cet article est assez court et le fait de préciser le temps nécessaire à consacrer à cet article peut justement nous inciter à le lire et/ou l’écouter puisqu’on peut se projeter dans le temps. On peut le lire durant notre trajet vers le lycée/travail par exemple et c’est un aspect qui m’a personnellement plu. Ce document est signé par deux journalistes français, Boris Hallier et Cyrille Ardaud. Ils font tous deux partie du groupe Radio France et semblent être fiables ainsi que neutres dans leurs propos. L’article appartient à la rubrique « Monde » puis « Europe » puis « Guerre en Ukraine », mais cet article est une transcription d’une partie de l’émission Le choix de France Info qui est une émission mettant à l’honneur des reportages décryptant des sujets d’actualité et qui se présente sous la forme de podcast et de retranscription écrite. L’article est intitulé « guerre en Ukraine : le média RT France fait-il vraiment de la désinformation ? ». Ce format de question en guise de titre nous informe à la fois sur le débat qui réside dans cet article mais il nous incite également à nous intéresser à lui, on se pose inconsciemment cette question et on est intrigué. Par ailleurs, une illustration est à noter sur cette page, c’est une photographie de Lionel Bonaventure mettant en lumière le logo de Russia Today. Cette illustration est sourcée ce qui témoigne de la fiabilité de l’article.

L’article commence en introduisant la question et nous immerge dans le débat en replaçant le contexte de cette éventuelle interdiction. Les journalistes mettent en évidence la question de l’importance de l’information pour eux et l’importance de revenir sur cette décision. Ils exposent en suite leur démarche d’investigation. Après avoir regarder pendant des heures la chaîne de télévision RT, les journalistes en ont déduit que cette chaîne n’apparaissait pas à première vue comme une chaîne de propagande et loin de là. En effet, on y retrouverait tous les « codes » des chaînes classiques. De plus, les journalistes précisent qu’il y a un effort de diversification des sources, on retrouve des sources ukrainiennes citées par exemple. Cependant, au fur-et-à-mesure de leur décryptage, les journalistes remarquent des détails qui laissent à penser une certaine influence du Kremlin comme par exemple le fait que l’armée russe soit plus citée que l’armée ukrainienne. C’est ici un travail minutieux de la part des journalistes qui est fait.

Par ailleurs, c’est surtout un manque de contradiction qui est pointé du doigt par les journalistes. En effet, il y aurait sur les plateaux de Russia Today davantage d’intervenants suivant la ligne pro-russe ce qui se ressentirait dans le débat. Des remarques pro-Russes évoquées sur les plateaux sont citées dans l’article et cela sert à appuyer les propos des journalistes de France Info. On visualise plus l’ampleur réelle de la chose. Cet aspect-là est mis en valeur dans l’article puisqu’une partie titrée y est dédiée.

De plus, les investigateurs ont voulu comprendre cette perspective en citant le point de vue de la chaîne qui serait d’« apporter une perspective alternative à celles des autres médias » et en tentant d’interroger la présidente et directrice de l’information de la chaîne qui, elle, a refusé. De surcroît, un journaliste de RT France a été interrogé anonymement pour pouvoir donner son avis sur la question. Ce dernier défend le point de vue de RT France et signale l’existence d’un accord signé avec le CSA, ce qui montre le respect des obligations imposées à la chaîne. Le journaliste de RT France dénonce ainsi les condamnations faites à l’égard de la chaîne et défend une certaine liberté d’expression. Enfin, un syndicaliste est interrogé à son tour. Il soutient le propos du journaliste de RT et réfute complètement l’accusation de désinformation faite à la chaîne. De plus, il dénonce les menaces de morts faites à l’encontre des journalistes suite aux annonces.

   Pour conclure, j’ai jugé très intéressant d’étudier cet article qui est peu commun. On assiste à un décryptage d’un média accusé de désinformation, par un autre média. La manière dont les journalistes de France Info se sont engagés dans une démarche structurée, presque scientifique m’a singulièrement plu. De plus, l’article montre l’importance des médias, sa dimension politique, on reconnaîtrait ici presque un « quatrième pouvoir » et une lutte pour défendre une liberté d’expression nécessaire à notre démocratie. Les journalistes sont neutres et ont vraiment tenté de nuancer les propos en y apportant des points de vues variés et des arguments fondés et c’est vraiment plaisant puisque nous pouvons, nous-même, nous faire un avis sur la question. Le fait que ce reportage soit accessible gratuitement sur internet, sur notre téléphone, m’a permis de m’informer et d’élever ma culture de manière très simple. Enfin, la question de l’interdiction d’un média dans l’Union Européenne m’a vraiment intrigué et m’a amené à me poser des questions sur les limites de la liberté d’expression : cet acte d’interdiction ne s’approcherait-il pas de la « presque » censure ? C’est donc un reportage que je recommande de lire ou même d’écouter à tout le monde et en particulier à ceux qui, comme moi, s’interrogent sur les questions géopolitiques et sur le journalisme.

K.S. TG3

Posté par moulin-on-line à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Revue de presse : Ukraine et le nombre de morts

Dans le cadre de l'Enseignement Morale et Civique, les élèves de Terminale ont fait une recherche d'un article ou d'un reportage concernant la situation en Ukraine et devaient l'étudier pour montrer comment est traitée l'information.

Depuis huit ans maintenant, l’Ukraine et la Russie connaissent de fortes tensions. En 2014, la Crimée a été annexée, la guerre du Donbass a débuté et est toujours en cours. Mais c’est le 24 février 2022 que Vladimir Poutine, le président russe, décide d’envahir l’Ukraine.

L’article choisi provient du journal 20 minutes, un quotidien d’information distribué gratuitement. Nous pouvons retrouver cet article sur le site internet du journal dans la rubrique « Monde ». Cette forme numérique de l’article est très pratique et accessible à tous, cependant il faut souligner le nombre important de publicités qui gravitent autour.

L’article a été publié le 7 mars 2022 et a été écrit par la journaliste Diane Regny. Ce court article a pour titre Guerre en Ukraine : Pourquoi le décompte des morts fait-il « toujours l’objet d’enjeux très lourds » ?. Ce dernier nous plonge directement dans le thème et donc introduit le sujet principal avec en début de titre « guerre en Ukraine » et « décompte des morts ». Ce titre interrogatif et intrigant nous invite à cliquer pour en savoir plus sur le sujet et donc d’avoir la réponse à cette question. Cet éditorial est accompagné d’une photo de funérailles du capitaine Anton Sidorov, décédé lors d'un bombardement fin février 2022, afin d’illustrer le thème. Tout au long de l’article la journaliste cite plusieurs de ses sources que ce soit la photo des funérailles prise par Heidi Levine ou encore les déclarations faites par l’historienne Isabelle Davion et par Anna Colin Lebedev avec notamment une capture d’écran à l’appui, de plusieurs tweets de cette dernière.

Cet article traite des difficultés à compter et donc à déterminer le nombre de morts durant cette guerre mais aussi à quel point ce décompte joue un rôle important dans ce conflit russo-ukrainien. Effectivement, nous assistons à travers ces chiffres faussés à une guerre de l’information. L’Ukraine revendiquerait plus de 11.000 soldats russes tués mais ne traite pas de ses propres pertes. Tandis que pour la Russie, le bilan est totalement contradictoire avec celui de l’Ukraine, elle revendiquerait environ 498 morts de son côté contre 2870 pour le côté ukrainien. Cependant de nombreux experts estimeraient 5000 morts du côté russe en moins de deux semaines, ce qui est conséquent et alarmant. Ce large écart entre les bilans chiffrés des camps opposés s’explique par plusieurs raisons. Premièrement, il s’agit d’une guerre d’informations et d’images, en « travestissant la réalité » comme mentionné dans l’article, les camps et tout particulièrement la Russie ont pour but de maintenir une image d’armée puissante et d’avoir la situation sous contrôle. Pour continuer avec la Russie, ce détournement de la réalité a également pour objectif de mobiliser la population et d’inciter à la haine envers le camp ennemi tout en n’alarmant pas le peuple avec un chiffre relativement bas. Ce problème de travestissement de la réalité concerne majoritairement la Russie. En effet le problème de dissimuler les pertes est récurrent chez l’armée russe, les crématoriums mobiles sont d’ailleurs également mentionnés dans l’article. Nous apprenons dans cet article que les autorités ukrainiennes cherchent à avertir les Russes de cette situation avec la mise en place du site 200rf.com qui malgré son blocage en Russie reste accessible pour les Russes par d’autres moyens. Enfin Diane Regny nous explique qu’au-delà de cette guerre des chiffres et de l’information, le comptage en lui même des morts reste une tâche compliquée en vue de la situation actuelle et que la précision des chiffres n’est pas possible car la guerre est beaucoup trop récente. Elle souligne aussi en fin d’article la difficulté à définir un mort de la guerre avec l’exemple d’un homme qui meurt d’un cancer par manque de soin causé par la guerre.

La journaliste tout au long de son article ne laisse pas transparaître clairement son avis. Cependant il faut relever le fait que même si l’Ukraine est accusée de détournement de la réalité, les sources dont la journaliste s’est servi, sont orientées quand même du côté ukrainien et s’attaquent ainsi plus à la Russie, ce qui est en partie expliqué par le fait que la Russie a recours à ces chiffres faussés de manière plus importante que l’Ukraine. Cela aurait été sans doute pertinent d’avoir l’avis de l’autre côté afin d’opposer les versions. Cet article reste tout de même neutre et relate des faits et précise lorsqu’il s’agit de suppositions.

J’ai donc voulu choisir cet article car, dans un premier temps, son titre m’a intrigué. En effet, l’idée du décompte des morts comme étant un enjeu important ne m’était pas venue à l’esprit avant d’avoir lu ce titre. J’ai également voulu présenter cet article car cela me tenait à cœur d’aborder le sujet de l’importance de l’information et de l’image que renvoie chaque camp lors d’une guerre. Traiter le sujet de l’information et du détournement de la réalité dans un article est d’autant plus important, je trouve, car c’est dans les médias que tout se passe principalement et d’autant plus pour cette guerre notamment avec l’utilisation des réseaux sociaux et les interventions du président ukrainien sur twitter. Malgré la mise en page, qui n’est pas agréable au vu des publicités autour, cela n’enlève rien au fond de l’article et à sa qualité. J’ai bien apprécié cet article que j’ai trouvé très intéressant, accessible, rapide à lire et compréhensible pour la plupart des personnes je pense, avec l’utilisation de termes simples mais adaptés à la situation. Pour finir je recommanderais la lecture de cet article afin dans un premier temps d’en apprendre un peu plus sur le sujet de la guerre en Ukraine mais aussi de prendre conscience de l’impact des médias et des informations fausses qui peuvent être relayées et donc faire attention à ne pas se laisser influencer et manipuler par tout ce que l’on voit.

support : https://www.20minutes.fr/monde/3247747-20220307-guerre-ukraine-pourquoi-decompte-morts-fait-toujours-objet-enjeux-tres-lourds 

N. O. TG3

Posté par moulin-on-line à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Travail en eau vive et sauvetage aquatique du 30 mars 2022

Au mois de mars dernier, Fabien Girardot et moi-même avons participé à une formation ultra intensive de sauvetage aquatique de trois jours, à Foix, sur l’Ariège, sur le bassin d’eau vive.

L’objectif était pour nous d’uniformiser et d’augmenter nos compétences dans ce domaine, mais aussi de revenir au lycée avec un maximum de billes pour proposer des contenus intéressants aux élèves.

C’est pourquoi, dès cette fin mars, nous avons mis en œuvre ces nouveaux acquis avec des élèves de la future section sportive canyon du lycée.

Au programme de cette première journée eau vive et sauvetage aquatique :

- Sauvetage simple classique sans matériel.

- Sauvetage conditionnel avec utilisation de cordes de sécurité eau vive (= commandes).

- Traversée de collecteur (= rivière torrentielle) à pied en triangle.

- Lecture des mouvements d’eau : veine d’eau, contre, zone de cisaillement.

- Parcours en eau vive : nages défensives et offensives, bac, stop dans les contre-courants,…

Tout cela avec un bon débit comme vous pouvez le voir dans la petite vidéo ci-dessous.

Le printemps est propice pour ce genre de travail en eau vive. Et nous disposons de deux sites majeurs : Tarassac, au pied du Caroux et Réals, à 15 min de Béziers. Selon les niveaux d’eau annoncés, c’est l’un ou l’autre des sites qui est choisi.

J’en profite également pour annoncer la création de la chaîne You Tube de la section sportive canyon du lycée. La vidéo ci-dessous sera j’espère, la première d’une longue série.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Julien Manresa, référent Section Sportive Canyon

Posté par moulin-on-line à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Football : joie et tristesse pour la section sportive

Les filles se sont qualifiées facilement en finale académique en s’imposant avec la manière contre le Lycée Rosa-Luxembourg de Perpignan, sur un score large de 6 à 2.

Après une première mi-temps accrochée 2 partout, nos filles allaient accélérer dès la reprise pour s’imposer finalement assez aisément face à une équipe volontaire, accrocheuse et plus âgée.

Félicitations à toute l’équipe pour son tempérament et sa technique.

1

Mercredi 19 avril 2022 sera plus difficile puisqu’elles vont se déplacer pour la finale inter-académique à Albi qui joue dans une division supérieure avec deux ans de plus qu’elles. Cette finale ouvre la porte des championnats de France d’où une motivation supplémentaire…

Quant aux garçons, ils se déplaçaient à Rodez avec seulement douze joueurs (blessés, covid…) pour la finale inter-académique.

Dès le début du match, Enzo et Loïc se blessaient sans pouvoir reprendre la partie. À 11 contre 10, la partie devenait une promenade pour nos adversaires qui s’imposaient 8 à 1.

Félicitations à nos joueurs qui se sont hissés en finale et qui ont cependant lutté sans rien lâcher.

Tous derrière les filles la semaine prochaine !

Eric Jalby

Posté par moulin-on-line à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,